Scroll to top

Carole D

Je rentrais de Detroit, j’avais rendez-vous avec mon gynécologue car j’avais senti une boule un mois auparavant dans mon sein. C’était le 22 mars 2012 : allait se suivre une batterie d’examens pour enlever le doute. Trois semaines plus tard, le diagnostic fut posé… carcinome infiltrant RH-, HER2 surexprimé, multicentrique. Ce fut un atterrissage forcé, il fallait que j’accepte cette étrange collocation, pour monter au front et me battre pour m’en sortir… Les choses se sont enchaînées très vite avec 8 séances de chimiothérapie, mastectomie, 25 séances de radiothérapie et 18 d’HERCEPTIN et enfin la reconstruction physique et surtout morale. J’ai enfin vu la lumière au bout du tunnel après 3ans et demi de combat… J’ai tenu bon grâce à l’amour de mes proches qui ont été toujours à mes côtés. Ce qui ne tue pas rend plus fort, aujourd’hui la vie est belle. L’association les Hotesses de l’air contre le cancer permet à toutes les femmes d’être sensibilisées aux examens préventifs et à toutes fighteuses de trouver une écoute et du réconfort. C’est pourquoi je contribue à animer ce forum de part mon expérience.

Martine G

A mon retour de Londres où j’ai passé deux années, le Printemps 1979 me fait cadeau d’une jolie paire d’ailes AF, sitôt accrochées avec fierté sur mon sein gauche. Commence avec un premier vol en 707, ma carrière des Airs, ma vie d’Hôtesse de l’air… 37 ans de carrière. Oui, une carrière avec autant d’heures de nuit que de jour, de repas pris car il est « toujours l’heure de manger quelque part » et de sommeil difficilement acquis, car… « il est toujours l’heure de dormir, mais… ailleurs ! » Ce ressenti permanent, d’être ici, avec un pied là-bas, rarement en phase avec, sa famille, ses amis, le calendrier… quel calendrier ? Lost in Translation n’est pas un de mes films préférés pour rien. C’est Juste çà. J’ai adoré cet état, être juste un petit peu à côté, comme décalée, les voyageurs connaissent bien. Et puis… un retour Pékin… Le printemps 2018, cruel celui-là, va arracher mes ailes pour marquer mon sein droit d’un K au fer rouge. « L’annonce », disent-ils. Quel terme d’une jolie banalité ! Ensuite tout s’enchaîne, à partir de fin mai 2015 : opération de la tumeur, découverte de métastases ganglionnaires, traitements complémentaires – chimio/radio thérapie, avec pas mal de séquelles, puis enfin ablation du sein et reconstruction. Dans 9 jours, je serai de retour à la Clinique St Jean de Dieu pour mon 5° RDV avec mon Chirurgien. Il dit que cela sera la dernière étape… Affaire à suivre… J’ai maintes fois sur le Forum HCC parlé et partagé mon expérience, mes ressentis, en direct ou en MP. Ce Forum est une aide précieuse pour nous toutes et tous. Je nous salue et nous remercie toutes pour nos contributions, nos partages d’adresses de praticiens (ça c’est extrêmement utile;), ou pour un bisou, tout simple, mais qui va droit au cœur.

Marjorie R

De nature joyeuse, optimiste et assez sportive, j’aime courir, jouer au tennis et mon histoire d’amour avec les HCC a commencé suite à une participation à une course contre le cancer du sein à Meaux il y a un peu plus d’un an. Plusieurs proches étant touchés par le cancer, ce fut un déclic pour moi d’aider, de soutenir, de donner un peu de mon énergie à ceux et celles qui en ont vraiment besoin. Ce fut une évidence qu’il fallait sensibiliser et promouvoir la prévention. C’est pourquoi aujourd’hui je suis fière de porter nos couleurs sur des courses, lors de matchs et pouvoir participer à des manifestations pouvant aider notre association afin de mener certains projets et qu’il y ait une réelle prise de conscience autour de nous.

Marie R

En une belle journée de Printemps 2014, qui avait plutôt bien commencé, me voilà partie avec mon chéri faire ma toute 1ère mammographie, décontractée… Et là surprise !!! Ma vie a été chamboulée… Quelques instants de panique, et puis branle-bas le combat, mode guerrière activé… J’attaque le protocole opératoire et les soins de suite et me voilà en rémission… Bon ça n’a pas été si facile que ça, il y eu les moments de blues, les doutes, les douleurs, la fatigue, les effets secondaires divers et variés, que je continue encore éprouver. Au moment où je traversais tout cela, où je reprenais le travail, naissait cette association des hôtesses de l’Air contre le Cancer et ce formidable Forum, hasard ou pas, je ne saurais le dire, mais une communauté s’est créée autour de cette maladie, au moment où j’en avais besoin. Grâce à l’association, grâce au forum, j’ai trouvé du soutien dans les moments difficiles, j’ai rencontré des personnes magnifiques, je fais partie d’une communauté qui combat à sa manière le Cancer. A moi maintenant, d’aider les autres à ma manière… Une question sur les problèmes administratifs, sur le mi-temps thérapeutique ou sur l’invalidité, contactez-moi… je suis passée par là et maîtrise toutes ces subtilités en périphérie de la maladie.

Marjorie B

La première fois que j’ai entendu parler du cancer du sein c’était en 1994, j’avais 14 ans et ma grand-mère nous apprenait qu’elle était touchée. Puis des amies, des collègues, ma tante ont elles aussi dû se battre à leur tour. Quand l’association des « Hôtesses de l’air contre le cancer » a été créée, c’est tout naturellement que j’ai voulu les soutenir en relayant leurs messages via les réseaux sociaux, puis en m’engageant davantage en tant que bénévole lors de manifestations.

Sandrine F

Je venais d’avoir 41 ans et j’avais un merveilleux projet en tête, celui de faire un enfant avec l’homme de ma vie. Nous devions être aidés médicalement mais lors des examens préalables on m’a découvert un cancer. Le mot a été posé un lundi, je m’en souviens car nous partions en Malaisie le vendredi suivant. J’étais tellement loin de tout cela que lorsque le médecin m’a annoncé que j’avais un cancer, je lui ai répondu « cela ne va pas être possible ». J’ai cherché des groupes d’entraide sur le net mais c’est au sein de mon travail que j’ai trouvé celui qui allait devenir « Mon Groupe, Mon Association de référence ». La toute jeune association Les hôtesses de l’air contre le cancer cherchait des personnes touchées par le cancer pour poser pour le tout Premier calendrier. Je n’ai pas hésité une seconde et j’ai répondu présente ainsi que pour toutes les manifestations qui allaient suivre. Nous nous entraidons à travers le forum, nous parlons de nos peurs, de nos victoires, de nos coups de gueule, nous demandons des conseils et plein de petites choses tellement importantes. Depuis j’ai malheureusement dû y inscrire ma maman, c’est dramatique mais je sais qu’elle trouvera comme nous toutes des mots et des individus qui sauront la conseiller avec douceur et bienveillance.

Sandrine A

Je m’appelle Sandrine, je suis hôtesse sur Afrique Moyen Orient. Ma grand mère est décédée de ce cancer… ma mère a lutté pendant plusieurs années contre lui… chimios, rayons… plus de cheveux, une perruque peut être ?? J’ai été opéré il y’a 6 ans… pas de métastases mais un œuf d’autruche de 4x6cm sur mon sein droit. J’ai 17 points de sutures et je suis suivie car je viens de l’est de la France et j’ai les conséquences de Tchernobyl. c’est à dire nodules dans la thyroïdes aussi…